Fetes-en-Famille

Vivre les Fêtes de l’Éternel au sein de la famille
Hanoucca Slider

L’histoire de Hanoucca

L’histoire de Hanoucca se déroule pendant la période inter-testamentaire, c’est-à-dire, entre les 400 ans qui séparent l’Ancien et le Nouveau Testament. On peut la retrouver dans les récits extra-bibliques (ou apocryphes) de 1 et 2 Maccabées.

Antiochus Épiphane

Au 2ème siècle avant JC, Israël était gouverné par la dynastie des Séleucides (Gréco-Syriens). Le roi Antiochus Épiphane régnait. Son nom « Épiphane » signifiait « aimé par les dieux », « dieu révélé ».

D’où notre expression française « Épiphanie ». C’est une expression qu’on utilise dans le « bon sens », pour parler de Jésus, Dieu manifesté en homme.

Il se prenait véritablement pour dieu sur terre. La culture juive est fortement influencée par les croyances, les pratiques (idéal de la beauté…) et la pensée grecque de l’époque.

Antiochus Épiphane était un tyran qui désirait unifier son royaume par le biais d’une culture et d’une religion communes. Il tenta de déraciner l’individualisme des Juifs en supprimant toutes les lois juives :

  • Il interdit sous peine de mort le repos du Shabbat, la circoncision et les lois alimentaire.
  • Il fait confisquer et brûler les rouleaux de la Torah.
  • Il consacre le temple de Jérusalem à Zeus et va même jusqu’à ordonner le sacrifice de porcs dans le temple.

Plusieurs Juifs refusant de se soumettre à ces lois iniques furent mis à mort durant son règne.

Les Maccabés

Parmi ceux qui restèrent fidèles à Dieu, un petit groupe dirigé par Judas Maccabée, d’une lignée de prêtres. Judas Maccabée, ses frères, ainsi que d’autres Juifs qui ne voulaient pas se compromettre, s’enfuirent se cacher dans les collines de Judée. Ils commencèrent à former une révolte. Ils sortaient de temps en temps de leur cachette pour détruire les autels païens construits sous l’ordre d’Antiochus et frapper leurs ennemis.

L’une des explications du surnom Maccabée porté par Judas, serait un acronyme formé des premières lettres du verset biblique :

« Mi Kamokha Baélim Hachem ? » qui signifie « Qui est comme Toi entre les dieux, ô Dieu ? ».

Exode 15.11

Les deux miracles de Hanoucca

Après une série de nombreux combats contre l’armée d’Antiochus composée de plus de 40 000 hommes, Judas Maccabée et ses combattants (au nombre de 3000 seulement) remportèrent la victoire, chassèrent les « envahisseurs » du pays et reprirent le Temple de Jérusalem qu’ils purifièrent de toutes les idoles. C’est le 1er miracle de Hanoucca.

Au moment de rallumer la Ménorah (Chandelier à 7 branches qui devait brûler constamment dans le Temple), ils ne trouvèrent qu’une petite fiole d’huile sainte, suffisante pour l’allumage d’un seul jour. Selon la tradition*, cette petite fiole d’huile continua miraculeusement à brûler pendant 8 jours, jusqu’à ce qu’on ait pu fabriquer de la nouvelle huile. C’est le 2nd miracle de Hanoucca.

C’est en souvenir de ces événements et de ces miracles que les Sages Juifs ont désigné ces 8 jours pour fêter Hanoucca, « l’inauguration », la « dédicace ».

*Le miracle de l’huile n’est pas mentionné dans les textes sources de l’histoire de Hannouca. Pour en savoir +, regardez la vidéo ci-dessous qui explique en détails pourquoi le miracle de l’huile ne peut pas avoir lieu :

Idées pour vivre Hanoucca en famille…

Crédits photos : Feu photo créé par Racool_studio – fr.freepik.com / Célébration photo créé par freepik – fr.freepik.com / Fond photo créé par jcomp – fr.freepik.com / Livre photo créé par jcomp – fr.freepik.com / Affaires photo créé par jcomp – fr.freepik.com / Nourriture photo créé par freepik – fr.freepik.com

6 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protejé !!!